Performance

Siresses

performance

work actually

in

progress

L’œuvre Siresses est née dans premier temps, de ma fascination pour les femmes pirates, avec cette difficulté de cartographier leurs vies et leurs voyages. Le principe de leur existence et de leur survie dépend totalement de leur invisibilité par le travestissement, puis d’une mise en visibilité souvent agrémentée d’histoires. Cette part fictionnelle comble les manques et les choix de départ de ces femmes prenant en main une destinée particulière. Elles doivent leurs visibilités à des bribes de documents qui remontent à la surface dans le temps. Un immense collage de morceaux éparses pour reconstituer un personnage situé entre une figure romanesque héroïne et une femme réelle s’émancipant.

Aussi, lorsque Camille Teyssier et Florian Plamont sortent en 2017 la première version de leur urban game Brickx http://www.brickx.fr/, en la testant, je fus immédiatement interpellée par ce voyage collé à la carte et cette navigation de l’errance.
Sur l’écran du téléphone portable, de chez soi, à une certaine échelle de vision (pas de zoom ni de dézoom importants possibles), l’application propose une appréhension de la carte par morceaux, dans une impossibilité de contextualiser ses déplacements et sa situation. Je trouvais un écho très fort dans cette expérience avec les vies et histoires des pirates femmes.

screenshots

voyages en screenshots

De plus, Brickx nous soumet plus particulièrement à un vagabondage pictural, à cause des bugs encore présents à l’affichage dûs aux décalages des calques de la carte. Dans ces glisser au doigt, j’ai rencontré une nouvelle manière de voir et d’expérimenter la carte du monde. Cette échelle imposée, redoublée par les dessins, les couleurs, proposaient de s’emparer du monde, uniquement réglé par une recherche sensible de zones de couleurs, de frottements des calques, de motifs, d’icônes étranges et de dessins. Incongrus, couleurs, lignes et icônes traversent bâtiments, surfaces d’eaux et des pans entiers de déserts glitchés racontant autant d’histoires individuelles que collectives.

Pour ces raisons j’ai utilisé l’application Brickx (avec l’aimable autorisation des créateur.e.s), afin de créer une errance poétique entre mon expérience à distance mais réelle avec la technologie et ces histoires fascinantes des femmes pirates, légendaires.

tableaux pinterest des pirates

impression papier