installation 

Wolken&Welken

Conception et création : Carole Brandon
bambous, tige de laiton, papiers de soi, colle à tapisserie, ficelles

Exposition collective Palais des Congrès Lyon, 2000

affirmer le lien entre le Rhône et le Parc de la tête d'Or, comme un éventail l'installation suit le mouvement du soleil tout en reprenant les arcs formés par les toitures des bâtiments. Ossature de l'oeuvre sur ossature de l'édifice de Renzo Piano. Matériaux naturels et japonisant pour ramener l'eau et l'environnement naturel présent autour de la Cité à l'intérieur . L'installation s'intègre à cette façade pour jouer de la lumière et mettre en valeur les quadrillages, lignes et respiration de cette immense paroi. Si le Japon est sollicité c'est justement pour son organisation particulière des espaces d'entre-deux, espace du Ma.

Le temple de la sieste

installation 

Conception et création : Carole Brandon, Chantal Dugave
gabions, troncs d'arbre, coussins, branchages pins, tasseaux, tissus

Biennale du Design Petites Formes Urbaines, Saint-Etienne, 2001

En hommage aux Shônan Dogon (cases à palabres où les anciens se réunissaient pour traiter les affaires communes), ce temple de la sieste hésite entre une urbanité maîtrisée et un bricolage vernaculaire. Incongru dans l'espace public, l'impossibilité de se tenir debout oblige à s'absenter des mouvements de la ville. Observé.e observant, le décuopage des points de vue devient panoramique distancié d'un instant t d'un flux citadin. Image par image le corps allongé s'isole, vu de l'extérieur comme un tombeua, il réalise de l'intérieur la nécessité d'espaces flottants, un collage de surfaces.

Atmen

installation 

Conception et création : Carole Brandon, Chantal Dugave
tissus blancs, 10 ventilateurs, lumières rouges

Visites des ateliers des Pentes de la Croix-Rousse, Lyon, 2000

Atmen signifie respirer en allemand. Les souffles des ventilateurs soulèvent les draps tendus autour d'un unique passage en bois. Seules des lumières rasantes rouges éclairent le sol ajouré et réhaussé légèrement, sans pouvoir distinguer l'ensemble de la pièce, le spectateur la spectatrice s'enfonce dans les oscillations des tissus, bercé.es par les bruits réguliers des ventilateurs. La lumière rouge entre enfer et bordel, signale le lieu. Elle signe même cette volonté de jouer sur les sensations d'être à l'intérieur d'un corps, vivant, respirant, aux rythmes réguliers, une attente, un entre-deux suspendu avant la catastrophe, l'action, l'étouffement ou la libération.

Jardin des possibles

installation 

Conception et création : Carole Brandon, Chantal Dugave
cubes en arêtes de métal, plantes, fleurs, fleurs artificielles, pot en verre, plâtre, tissus

Festival des Jardins des possibles, Lyon, 1999

Gerüst Performance

installation 

Conception et création : Carole Brandon, SAA25 association, 
échaffaudages, tissus, fête de rue, musiciens, performers

Fête de rue Strassburgerstrasse Berlin, 1996

Was daraus kommt

installation 

Conception et création : Carole Brandon, Alexander Braüchler, Junko Murakami
anciens outils et machines, tuyaux, eau, gélatine, moteurs, farine

expositions SAA25, Berlin, 1995